Les actualités

Les dosages de vitamine D effectués sont-ils fiables ?

Le 24/04/2012, dans la catégorie FAQ

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

Toutes les techniques de dosage de la vitamine D ne sont pas de qualité égale et il n'existe pas à ce jour de méthode de référence. Ceci dit, aux alentours des taux standards habituellement observés, les marges d'erreurs sont faibles et on peut dire que les dosages sont de bonne qualité et la technique de dosage qui posait le plus de problèmes a été retirée du marché. C'est dans des zones un peu extrêmes qu'on peut observer des disparités d'une technique à l'autre. Il y aura probablement dans les prochains mois une méthode de référence qui améliorera encore la qualité des dosages.

Des douleurs inexpliquées doivent faire rechercher une carence en vitamine D

Le 24/04/2012, dans la catégorie paroles-experts

Par le Dr Charley Cohen, Rhumatologue, auteur du livre "La vitamine D : les bienfaits de la vitamine du soleil sur notre santé", éditions du Dauphin - Paris

 

L'insuffisance en vitamine D amplifie la douleur chronique. Dans le mal de dos chronique, la fibromyalgie, il est fréquent de retrouver une insuffisance en vitamine D. Dans le cas de la fibromyalgie, la compensation d'une insuffisance en vitamine D est une première étape du traitement de ces patients qui souffrent, La carence profonde en vitamine D entraîne des douleurs musculaires et une fatigabilité. C'est parfois un piège diagnostique et il faut savoir doser la vitamine D dans ces situations avant d'évoquer d'autres maladies.

Nous ne sommes pas tous égaux face à la vitamine D solaire

Le 23/04/2012, dans la catégorie paroles-experts

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

 

Il y des catégories de personnes qui sont plus fréquemment déficitaires en vitamine D : patients atteints de maladies chroniques, personnes institutionnalisées,… En dehors de ces cas, dans la population générale, on peut observer de grandes disparités. Le fait de s'exposer aux UV B ne suffit pas à nous donner tous une dose suffisante de vitamine D : Des gens qui ont la peau noire vont devoir s'exposer beaucoup plus longtemps aux UV B solaires pour obtenir un taux suffisant de vitamine D. Les personnes âgés ont une peau qui synthétise beaucoup moins de vitamine D. Les personnes portant des vêtements couvrants feront bien entendu moins de vitamine D. L'application de crèmes solaires protectrices empêche la synthèse de vitamine D. L'obésité ou le surpoids s'accompagne très fréquemment d'un déficit en vitamine D (la vitamine D est stockée dans les graisses et n'est plus disponible).

Quelles sont les personnes qui doivent avoir un dosage de leur vitamine D ?

Le 23/04/2012, dans la catégorie FAQ

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

Il ne faut pas doser la vitamine D chez tout le monde. Il ne faut le faire que dans certaines situations, telles que :

personnes ayant une ostéoporose ou un ayant un risque de développer une ostéoporose (traitement par corticoïdes par exemple), insuffisance rénale chronique, maladie digestive entraînant une malabsorbtion.

 

Il faut également doser la vitamine D en cas de symptômes évocateurs d'une carence profonde :

douleurs diffuses, chutes à répétitions chez une personne âgé sans autre cause évidente.

 

Pour le reste des situations et donc la population générale, il n'est pas opportun de doser la vitamine D, ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas tout faire pour que la situation s'améliore et qu'on combatte l'insuffisance vitamine D par des apports suffisants.

Quels sont les signes d'un manque de vitamine D ?

Le 23/04/2012, dans la catégorie FAQ

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

Il y a des symptômes cliniques associés à une carence profonde en vitamine D : des douleurs diffuses, osseuses et musculaires et des fractures.

La maladie qui est associée s'apelle le rachitisme chez l'enfant et, chez l'adulte, il s'agit de l' "ostéomalacie". Il y a aussi la situation extrêmement fréquente en France de l'insuffisance en vitamine D. Dans ce cas il n'y a pas de signe permettant de savoir qu'on est en insuffisance, alors même que cette insuffisance entraîne un risque accru de différentes maladies comme le suggèrent de nombreux travaux scientifiques.

 

Peut-on avoir trop de vitamine D ?

Le 23/04/2012, dans la catégorie FAQ

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

La vitamine est potentiellement toxique. Une intoxication provoque des troubles graves du clacium (hypercalcémie). Mais il faut signaler qu'il n'y a aucun risque d'intoxication en-dessous d'un taux de vitamine D de 150 ng/mL. Il faut donc veiller à ne jamais dépasser ce taux, par exemple dans le cadre d'une prise de vitamine D sous forme orale (médicaments ou compléments). En revanche, pour la vitaine D solaire c'est différent. Notre peau synthétise de la vitamine D sous l'influence des ultravioltets B, mais jamais on ne fera d'intoxication à la vitamine D en se mettant au soleil. Pourquoi ? Parce que l'organisme est bien fait, il est capable de détruire l'excès de vitamine D synthétisé par la peau à partir des UV B.

Est-ce qu'on peut mesurer notre taux vitamine D dans le sang et quel est la valeur normale ?

Le 23/04/2012, dans la catégorie FAQ

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

Si on veut savoir si quelqu'un a un déficit en vitamine D il faut doser dans le sang la 25-hydroxy-vitamine D. On considère qu'il faut plus de 30 ng/mL (75 nmol/L), en desssous il s'agit d'un insuffisance en vitamine D et même d'un déficit grave si on se situe en dessous de 10 ng/mL.

Et si le soleil était un remède à nos allergies ?

Le 30/03/2012, dans la catégorie Divers

 

La recrudescence des allergies pourrait être liée à un déficit en ultraviolets (UVB)
Le mois de mars annonce l’arrivée du printemps et avec lui l’avènement de la saison pollinique et allergique. D’après une étude réalisée par le CSA en 2011, pour le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA), un Français sur quatre, soit 16 millions de personnes, souffrirait d’allergies respiratoires. Le nombre de patients allergiques ne cesse de croître et cette augmentation a été récemment associée à un déficit en vitamine D (Jones AP. 2012, Arshi S. 2012). Le manque de vitamine D est lui-même associé à une carence de rayonnement d’UVB. En effet, ces derniers génèrent la production de vitamine D dans la peau à hauteur de 80 %.

Quel est le lien entre vitamine D soleil et UV ?

Le 29/03/2012, dans la catégorie paroles-experts

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

Les UVB sont la source principale de vitamine D. Lors d'une exposition aux UVB, par exemple aménés par le soleil, notre peau à partir d'un dérivé du cholestérol - le 7-dehydro-cholestérol - va faire de la pré-vitamine D3, qui va ensuite se transformer en vitamine D.

La vitamine D : quels effets sur l'immunité ? Exemples des infections et de l'asthme

Le 29/03/2012, dans la catégorie paroles-experts

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

On suppose à la vitamine D des effets bien au-delà des effets "classiques" sur l'os et le calcium. Récement on a mis en exergue des effet de la vitamine D sur notre immunité. Globalement, de nombreuses études sont en faveur d'une inhibition de l'immunité acquise (mise en jeu notamment dans les allergies) et d'une stimulation de l'immunité innée (défenses contre les infections) par la vitamine D.

Le Pr Souberbielle nous parle de ces effets, avec l'exemple d'une diminution de 42 % de la grippe et de 83 % des crises d'asthme chez des enfants ayant reçu de la vitamine D en comparaison d'enfant n'en ayant pas reçu.