Les actualités

Une augmentation modérée de l'exposition au soleil serait bénéfique en termes de santé publique

Le 06/03/2013, dans la catégorie Divers

Cette étude réalisée en Grèce et publiée dans le Central European Journal of Public Health, montre qu'une heure d'exposition solaire chez des adultes vivant en ville suffit pour améliorer le statut en vitamine D et avoir un effet favorable sur certains facteurs de risque cardiovasculaire. Les auteurs concluent qu'augmenter, même faiblement, notre exposition au soleil pourrait avoir des conséquences favorables sur la santé publique et ce, même dans un pays « ensoleillé » comme la Grèce.

 

 

 

 

Effet protecteur probable de l'exposition aux UV solaires sur le risque de lymphome

Le 25/02/2013, dans la catégorie Divers

Les Australiens s’intéressent aux effets bénéfiques protecteurs des UV solaires. Cette étude vient ajouter des éléments de preuve supplémentaires aux effets positifs de l’exposition aux UV solaire pour diminuer le risque de certains cancers lymphoïdes.

 

L'exposition aux UV-B réduit le risque de développer une polyarthrite rhumatoïde

Le 22/02/2013, dans la catégorie Divers

Les résultats d'une grande étude portant sur plus de 200 000 femmes montrent que l'exposition aux ultraviolets-B (UV-B) solaires est associée à une diminution du risque de Polyarthrite Rhumatoïde (la plus fréquente des polyarthrites chroniques, responsable de déformation et des destrcution des articulations). Mais l'utilisation intensive des crèmes solaires pourrait bien bloquer l'effet protecteur de l'exposition solaire et entraîner une augmentation des cas de cette maladie grave et handicapante.

Ces résultats illustrent les risques importants pour notre santé du déficit en UV-B solaires, tendance croissante dans nos sociétés mordernes en raison de notre mode de vie et de messages de "protection solaire" excessifs et mal compris.

 

 

 

Déficit en vitamine D et risque accru de mortalité : une confirmation d'envergure

Le 20/02/2013, dans la catégorie Divers

Une grande étude montre que des taux bas de vitamine D sont associés à une mortalité accrue aux USA, essentiellement en augmentant le risque de décès d'origine cardiovasculaire.

Découverte : effets de la vitamine D sur le cancer

Le 04/12/2012, dans la catégorie Divers

Une équipe de chercheurs de l’Université McGill qui étudie depuis de nombreuses années les mécanismes moléculaires de la vitamine D dans les cellules cancéreuses humaines (en particulier son rôle inhibiteur exercé sur la prolifération des cellules cancéreuses) vient de constater que, par plusieurs mécanismes d’action, la vitamine D permettrait d’inhiber la production et la fonction de la protéine cMYC, protéine fortement impliquée dans plus de la moitié des cancers, en favorisant la division cellulaire. En exerçant un effet inhibiteur sur cette protéine, la vitamine D pourrait ralentir l’évolution de cellules précancéreuses en cellules cancéreuses et en freiner leur prolifération.

Manque d'exposition aux UV lors de la grossesse : il existerait une relation entre mois de naissance et risque ultérieur de sclérose en plaques

Le 04/12/2012, dans la catégorie Divers

Le mois de naissance aurait un effet significatif sur le risque ultérieur de sclérose en plaques (SEP) en raison probablement de l'exposition maternelle aux ultraviolets et des taux maternels en vitamine D pendant la grossesse, comme en témoigne la relation entre le risque et la latitude.

Taux de vitamine D et risque de maladie cardiovasculaire : un risque accru en cas de déficit en vitamine D

Le 21/11/2012, dans la catégorie Divers

 

Dans une vaste étude analysant les données de 19 études cliniques (réalisées entre 1966 et février 2012) portant sur l’étude de l’association entre concentration en vitamine D et risque de maladie cardiovasculaire, il vient d’être mis en évidence que le risque de maladie cardiovasculaire est augmenté en cas de déficit en vitamine D :

Un manque de vitamine D solaire est associé à un risque accru de maladies cardiaques, d'infarctus et de mort prématurée

Le 16/10/2012, dans la catégorie Divers

Une vaste étude épidémiologique a montré que les risques de maladie cardiaque, de crise cardiaque, et de mort prématurée augmentent si les taux sanguins de vitamine D baissent (concentration plasmatique de 25-hydroxyvitamine D). Cette étude a porté sur plus de 10.000 femmes et hommes de la population générale danoise, ne consommant aucun aliment artificiellement enrichi en vitamine D. Ces personnes ont été suivies pendant 29 ans, et durant cette période 3 100 personnes ontdéveloppé une maladie cardiaque ischémique, 1 625 ont eu des crises cardiaques, et 6 747 personnes sont décédées.

Selon un rapport de l'OMS, il y a plus de nuisance de santé publique à supprimer l'exposition aux UVB qu'à s'exposer en excès

Le 02/10/2012, dans la catégorie Divers

Ce rapport, disponible sur le site de l'OMS, fait le point des connaissances médicales concernant les conséquences de l’exposition aux ultraviolets solaires sur la santé.

De plus en plus d'enfants avec un déficit en vitamine D aux urgences pédiatriques : un phénomène préoccupant

Le 02/10/2012, dans la catégorie Divers

 Cette étude montre un taux alarmant d'enfants se présentant au service des urgences anglais pour divers troubles (douleurs abdominales ou des membres, convulsions,…) chez qui on retrouve un déficit en vitamine D, parfois très sévère. Parmi les causes de ce déficit, les auteurs citent le manque d'exposition au soleil du fait des campagnes de prévention du mélanome. Les enfants à peau foncée sont les plus sévèrement touchés.