Article mis en ligne le 25/11/2016.

Les crèmes protectrices solaires pas si protectrices que ça ?

 Les recommandations de protection solaire placent souvent au premier rang l’utilisation de crèmes protectrices solaires pour prévenir le risque de cancer de la peau. Mais leur efficacité est-elle démontrée ?


 La très sérieuse et reconnue institution scientifique COCHRANE a publié ses conclusions, après que ses experts aient recherché et analysé toutes les études scientifiques qui ont été réalisées pour évaluer l’efficacité préventive des crèmes protectrices solaires (ou écrans solaires). Nous ne parlons pas ici des études concernant les qualité physiques des crèmes (telles que leur capacité à filtrer en laboratoire les différents rayons ultraviolets solaires), mais bien des études concernant leur efficacité a prévenir chez les utilisateurs l’apparition d’un cancer cutané.

Les chercheurs se sont penchés sur le plus fréquent des cancers de la peau, le carcinome cutané (il en existe plusieurs formes) qui est également le plus fréquents des cancers humains de l'adulte.


Au final, malgré une recherche poussée dans les bases de données scientifiques internationales, ils n’ont retenu qu’une seule étude répondant à des critères d’exigences scientifique. Cette étude, réalisée chez 1621 participants en Australie, a comparé l’application quotidienne d’écran solaire à une utilisation « libre » (laissée à la discrétion des participants). Au bout de 4 ans et demi, les chercheurs n’ont constaté aucune différence dans le nombre de cancers cutanés apparus chez les participants, qu’ils utilisent quotidiennement ou non un écran solaire.
Il faut noter que 55,2% des participants de cette étude avaient une peau claire (connue pour être davantage à risque de cancer cutané). En revanche, l’utilisation de crème solaire a entraîné quelques effets indésirables de type irritation ou allergie cutanée.

 

Les auteurs de cette analyse COCHRANE concluent qu’il n’y a pas aujourd’hui de preuve de bonne qualité pour établir l’efficacité des crèmes solaires sur la prévention du cancer de la peau et que des études seraient nécessaires pour clarifier ce point et définir les bénéfices et les risques associés à l’utilisation des crèmes solaires.

 

Cette étude doit nous conduire à la prudence et à ne pas tout miser sur les crèmes solaires pour nous protéger en cas d’exposition solaire excessive. En aucun cas le fait de mettre un écran solaire ne doit nous inciter à nous exposer plus longtemps aux heures chaudes !


Référence :
Sanchez G, Nova J, Rodriguez-Hernandez AE, et al. Sun protection for preventing basal cell and squamous cell skin cancers. The Cochrane database of systematic reviews. 2016;7:Cd011161.