Article mis en ligne le 03/03/2017.

Moins de soleil = plus de myopie ?

 Des études suggèrent que passer davantage de temps en extérieur (au soleil) pourrait prévenir le développement de la myopie. Une étude coréenne vient confirmer cette hypothèse.


 La myopie serait due à la fois à une prédisposition génétique (il y a des familles de myopes) et à des facteurs environnementaux, et en particulier le fait de passer peu de temps en extérieur. Avec l’industrialisation on observe une augmentation des cas de myopie, qui pourrait s’expliquer par le fait qu’on passe de moins en moins de temps au soleil. Ainsi s’expliquerait également le fait que les personnes avec le plus haut niveau d’étude (donc enfermées dans les facultés ou les bureaux), sont plus fréquemment myopes que les personnes moins éduquées.

Différentes hypothèses existent pour expliquer le rôle protecteur du soleil sur notre vision. La lumière pourrait exercer un effet direct sur l’oeil, ou bien un effet indirect par l’augmentation de la vitamine D qui pourrait prévenir le phénomène de myopie.

 

Cette étude a porté sur plus de 15000 personnes coréennes, qui ont été interrogées sur de nombreux paramètres de leur mode de vie - dont les activité en extérieur et l’exposition au soleil - et ont également eu un examen ophtalmologique pour déterminer la présence d’un myopie.

 

Les résultats démontrent qu’une exposition solaire moins fréquente et des taux bas de vitamine D sont associés à un risque accru de développement d’un myopie chez les adultes.

 

Source :
Kwon JW, Choi JA, La TY. Serum 25-hydroxyvitamin D level is associated with myopia in the Korea national health and nutrition examination survey. Medicine. 2016;95(46):e5012.

article : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5120893/pdf/medi-95-e5012.pdf