Article mis en ligne le 31/10/2016.

Le soleil pourrait protéger de l'obésité et de ses conséquences cardiovasculaires

 L'obésité est un problème croissant qui s’accompagne de risques graves pour la santé. Il y a de nombreux arguments scientifiques pour penser qu’une exposition régulière (mais sans excès) aux UV solaires pourrait lutter contre l'obésité et ses conséquences.


 Une équipe de scientifiques Australiens vient de faire le point sur les effets bénéfiques de l’exposition à la lumière et aux ultraviolets solaires pour lutter contre l’obésité et les maladies cardiovasculaires. Il faut noter que l'obésité est une maladie chronique que l’on ne sait pas guérir, alors il est important d'étudier attentivement toutes les mesures qui pourraient aider à freiner son développement.


Dans leurs études sur les animaux, l'exposition continue au rayonnement à faible dose d'ultraviolets (UV, trouvé dans la lumière du soleil) réduit le gain de poids et le développement des signes de dysfonctionnement cardiométabolique chez les souris nourries avec un régime riche en graisses. Pour ces scientifiques, ces observations suggèrent que l'exposition régulière et raisonnable à la lumière du soleil pourrait être un moyen efficace de réduire le risque d’obésité.


Les études chez l’homme sont encore limitées et, même si des bénéfices sont constatés, il faut rappeler que :
- si le rôle bénéfique de la lumière solaire est très probable, le fait de faire des activités de plein air joue probablement aussi un rôle important pour prévenir l’obésité et les maladies cardiovasculaires ;
- il est important de trouver le « bon équilibre » pour s’exposer suffisamment aux UV solaires, sans toutefois risquer une exposition excessive qui peut avoir un certain nombre de conséquences négatives sur la santé, telles que le cancer de la peau. (NDR : le « diagnostic solaire » ainsi que les conseils proposés par l’IFSS pour une exposition raisonnable vont dans ce sens).

 

Ces chercheurs Australiens résument dans leur article les mécanismes grâce auxquels l’exposition aux UV solaires serait bénéfique :
- synthèse de vitamine D grâce aux UV solaire,
- synthèse, sous l’effet de la lumière solaire, d’autres hormones et de substances (comme par exemple le Monoxyde d'azote) ayant des effets bénéfiques sur le coeur,
- effet direct des UV solaires pour réguler l’inflammation du tissus graisseux de l’organisme qu’on observe chez les personnes en surpoids,
- et probablement d’autres effets métaboliques complexes qui restent à confirmer.


Le soleil pourrait être un allié pour lutter contre l’épidémie mondiale d’obésité et les maladies cardiovasculaires associées et, si ces données se confirment, l’administration de vitamine D ne suffira pas à reproduire tous les effets bénéfiques d’une exposition régulière et raisonnable au soleil.


Référence :
Fleury N, Geldenhuys S, Gorman S. Sun Exposure and Its Effects on Human Health: Mechanisms through Which Sun Exposure Could Reduce the Risk of Developing Obesity and Cardiometabolic Dysfunction. International journal of environmental research and public health. 2016;13(10).
http://www.mdpi.com/1660-4601/13/10/999/pdf

Autres sources :
Geldenhuys S, Hart PH, Endersby R, Jacoby P, Feelisch M, Weller RB, et al. Ultraviolet radiation suppresses obesity and symptoms of metabolic syndrome independently of vitamin D in mice fed a high-fat diet. Diabetes. 2014;63(11):3759-69.