Article mis en ligne le 04/06/2012.

Le déficit en vitamine D solaire multiplie par deux le risque de sclérose en plaques

 

 

Pr  Jean-Claude Souberbielle Responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D

 

 

La vitamine D est un puissant immuno-modulateur, et son déficit aggrave le risque et la sévérité de la sclérose en plaques. On constate un très fort gradient nord-sud, le nord de l’Ecosse et les pays scandinaves sont par exemple des pays où la fréquence de sclérose en plaques et parmi les plus élevées.
Des taux bas de vitamine D sont associés à un risque deux fois plus important de développer une sclérose en plaques.

On sait aussi que le déficit en vitamine D aggrave l’évolution de la maladie. Aujourd’hui, plusieurs études sont en cours, pour mesurer l’efficacité d’une supplémentation en vitamine D sur la réduction du nombre de poussées de la maladie.

 

 




Loading the player ...