Article mis en ligne le 04/07/2012.

S'exposer de façon raisonnée et raisonnable


Bonjour,
Tout d'abord, je tiens à vous dire que je suis très content d'apprendre la naissance de l'IFSS.
Depuis plusieurs années maintenant, je m'expose moi-même de façon raisonnée et raisonnable au soleil naturel en été, et en cabine le reste de l'année. C'est d'ailleurs par l'intermédiaire de mon centre de bronzage que j'ai appris votre existence.


J'ai parcouru votre site et ce que vous y dites sont des choses auxquelles je souscris entièrement. Que cela est plaisant de lire de telles informations, et non de vieilles rengaines selon lesquelles les UV seraient forcément et toujours nocifs !


Le seul point sur lequel vous ne vous étendez pas (bien que vous la mentionniez en passant, de même que la distinction entre les différents types d'UV), c'est la limitation, dans la législation française, pour les UV en cabine, des UVB à 1,5 % du rayonnement UV total. Il me semble que dans la plupart des autres pays européens, en cabine, les UVB représentent un pourcentage plus proche de 3 ou 4 % du rayonnement UV total.

Or si la législation française a limité à 1,5 % les UVB, c'est parce qu'on les considérait, grosso modo, "plus dangereux" que les UVA. Mais il me semble que les connaissances ont évolué, et qu'au contraire, il serait préférable que la législation française se rapproche, de ce point de vue, de celle d'autres pays. Les UVB sont en effet ceux qui permettent de créer la vitamine D, et 3 à 5 % d'UVB, cela vaudrait mieux qu'un maximum d'1,5 %.

 

Mon avis personnel est que c'est un thème sur lequel vous devriez faire campagne auprès des pouvoirs publics. La question me parait importante, en effet.

 

Romain (Dijon)