Vomir du sang

Vomir du sang

Le vomissement de sang est un malaise qui peut survenir à tout moment. Il se manifeste généralement par le rejet d’une quantité plus ou moins abondante de sang accompagné ou non de matières physiologiques. Lorsque vous vomissez du sang, il est nécessaire que vous vous rendiez aux urgences sans délai. Voici un tout d’horizon sur cette pathologie rare à ne pas prendre à la légère.

Qu’est-ce que le vomissement de sang ?

Il peut arriver que lorsque vous vomissez, qu’une quantité de sang plus ou moins abondante se retrouve dans les rejets. Le sang peut être de couleur rouge ou noire. Il est rouge lorsqu’il s’agit de sang non digéré provenant de la partie haute du tube digestif (œsophage, estomac, duodénum) et noir lorsqu’il s’agit de sang digéré provenant des parties basses du tube digestif (colon, jujéno-iléon).

Encore appelé hématémèse, le vomissement de sang peut s’accompagner d’une évacuation par l’anus d’un sang de couleur noire ayant une odeur nauséabonde. Selon les médecins, elle est pour la plupart due à un saignement du tractus digestif.

Dans l’un ou l’autre des cas, il est nécessaire de vite agir lorsque vous constatez ces symptômes.

Quelle est l’origine du vomissement du sang ?

Les raisons pour lesquelles vous pourrez vomir du sang sont nombreuses. Voici les principales.

Ulcères ou ulcérations gastriques

Les ulcères constituent l’une des causes majeures de l’hématémèse. En effet 40% à 50% des hématémèses sont causées par les ulcères. Ces derniers sont provoqués par la présence d’une bactérie appelée Helicobacter pilori. La présence de cette bactérie au niveau de l’estomac entraîne une desquamation des couches de ce dernier. Une plaie se forme alors au niveau des parois stomacales.

Lorsque la lésion devient trop profonde, elle peut atteindre un vaisseau et déclencher une hémorragie qui va se manifester par le vomissement du sang.

La prise d’anti inflammatoires non stéroïdiens peut aussi être à l’origine d’ulcérations gastriques.

Cirrhose du foie

Outre les ulcères, on retrouve en seconde place, la cirrhose du foie comme cause principale du vomissement du sang. Elle est provoquée par la rupture des varices œsophagiennes.

La gastrite ou la pancréatite

C’est l’inflammation de l’estomac ou du pancréas qui peut être due à une période de stress intense. Elles peuvent être très graves si les soins adaptés ne sont pas dispensés.

Les ulcères de l’œsophage

Ils sont dus aux remontées acides de l’estomac vers l’œsophage qui peuvent éventuellement conduire à des lacérations de la paroi œsophagienne. Cela peut être à l’origine d’une légère hémorragie au niveau de l’œsophage qui peut se manifester par un vomissement de sang.

Vomir du sang : est-ce grave ?

En réalité, un vomissement de sang est une anomalie qui peut être grave, lorsqu’elle se manifeste par une hémorragie abondante. Il devient une urgence médicale lorsqu’il s’accompagne de symptômes tels que :

  • Des vertiges ;
  • Des sueurs froides ;
  • Une pâleur ;
  • Une respiration difficile ;
  • Des douleurs abdominales violentes.

Lorsque le vomissement de sang n’est pas traité, il peut donner lieu à plusieurs complications qui peuvent être fatales pour l’individu qui en souffre. Comme complications, on peut citer Une anémie (faible taux d’hémoglobines) ou une chute de la tension artérielle. Un décès peut vite subvenir si la personne souffrante n’est pas prise en charge.  Il est donc plus judicieux de consulter un médecin dès les premiers vomissements.

Que faire en cas de vomissement de sang ?

Les examens à réaliser en cas de vomissement sanguin

Lorsque le patient se présente à l’hôpital, les examens primordiaux à effectuer sont : une prise de la tension artérielle et un dosage du taux d’hémoglobines dans les globules rouges. L’hémogramme permet d’évaluer l’état des différentes cellules du sang et principalement dans ce cas de diagnostiquer une anémie.

On en déduit alors si le patient a besoin d’une transfusion sanguine ou non. Ensuite, une fibroscopie oeso-gastro-duodénale encore appelée endoscopie est réalisée.  Cet examen consiste à introduire une caméra par la bouche du patient et à la faire descendre dans le tube digestif afin d’observer ce qui s’y passe. Cela permet de déterminer clairement l’origine du saignement. Elle se fait généralement sous anesthésie générale.

Quel traitement suivre ?

La prise en charge et le traitement du vomissement sanguin dépendent de sa cause. Par exemple, dans le cas d’un ulcère gastrique ou œsophagien, le médecin prescrira des antalgiques et des antiacides. Dans le cas des varices œsophagiennes, une intervention consistant à ligaturer par endoscopique est envisagée. Il faut donc se rendre chez un médecin pour avoir le traitement adéquat pouvant arrêter les vomissements.

Puisqu’il s’agit d’une pathologie assez particulière et dangereuse, il est déconseillé de recourir à l’automédication. L’idéal est de consulter au plus tôt un médecin.

Articles similaires :

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *