Ashwagandha : dites adieu au stress !

Ashwagandha : usage contre le stress et autres bienfaits

Les êtres humains sont chaque jour confrontés à des situations stressantes. Les contraintes du métier, les problèmes familiaux, les intempéries : autant de situations qui semblent échapper au contrôle humain et taxer le corps. Il existe cependant des solutions naturelles et séculaires pour affronter le stress. En effet, au cours des années 50, le pharmacologue Nicolaï Lazarev a mis en évidence l’existence des plantes adaptogènes. Elles permettent au corps humain d’optimiser ses capacités naturelles et sa résistance aux situations et effets du stress. Parmi elles se trouve l’ashwagandha, dont les propriétés sont multiples.

Qu’est-ce que l’ashwagandha ?

Encore appelé cerisier d’hiver ou ginseng indien, l’ashwagandha est une plante originaire du Madhya Pradesh. Elle se présente sous forme d’arbrisseau avec des feuilles longues et ovales. Elle produit des fleurs jaunes et des baies rouges, comme la baie de goji. De plus, ses racines sont moulues et utilisées pour leurs facultés calmantes. La plante est utilisée depuis plus de 3000 ans par la médecine ayurvédique pour ses propriétés rajeunissantes. L’ashwagandha est essentiellement constituée :

  • d’acides aminés
  • d’acides phénoliques
  • d’antioxydants
  • de catéchine
  • de stéroïdes
  • de fer
  • de phytostérols
  • d’alcaloïdes

Prise comme complément alimentaire ou en thé, elle a une odeur assez forte, allégée par un goût légèrement doux et amer.

Ashwagandha : comment régule-t-elle le stress ?

Les situations de stress agissent comme un stimulus sur les glandes surrénales et la thyroïde. Celles-ci assurent la sécrétion de cortisol et d’hormones des glandes endocrines. En faibles quantités, ces hormones assurent un sentiment de bien-être et redonnent de l’énergie au corps humain. Cependant, étant confrontées quotidiennement à divers facteurs de stress, les glandes endocrines et corticosurrénales vont produire ces hormones en quantité excessive. En trop grandes quantités, elles vont accentuer la fatigue, l’anxiété et déstabiliser le sommeil. Il en découle une perte de productivité voire une dépression.

La consommation quotidienne de l’ashwagandha apporte au corps divers withanolides parmi lesquels la withaférine A. Celle-ci permet de réguler les apports la production de cortisol dans le corps et la pression artérielle du système nerveux. De plus, les acides gras contenus dans la plante vont avoir une action positive sur la production de la sérotonine. L’ashwagandha est donc recommandée pour éviter le stress et ses divers effets (ulcères, douleurs poitrinaires, etc.). Il régule le sommeil et permet de mieux contrôler sa tension artérielle. En prenant de la poudre de racines d’ashwagandha, il devient possible d’éviter la perte de concentration et de lutter contre la dépression. Enfin, la plante procure un sentiment d’apaisement et de bien-être.

Comment choisir son ashwagandha ?

Il existe de nombreuses offres d’ashwagandha sur le marché (vente physique ou en ligne). Cependant, elles ne se valent pas toutes. Bien choisir son ashwagandha n’est pas anodin. Il faut vérifier :

  • la qualité des racines ;
  • la teneur en withaférine A et en withanolides ;
  • l’extraction à spectre complet (full spectrum) ;
  • les normes de conservations sans additifs chimiques ou métalliques ;
  • les certifications.

Comment prendre l’ashwagandha ?

La plante existe en gélules et en poudre sur le marché. La première formule est obtenue industriellement. Lorsque la procédure est dite full spectrum, elle permet de conserver les éléments de base de la plante, dans des quantités contrôlables. La seconde formule est plus artisanale. Les racines d’ ashwagandha sont séchées et moulues pour obtenir une fine poudre. Bien que celle-ci soit pure, la poudre ne permet pas de contrôler l’apport en withanolides. Il semble donc évident de privilégier les extraits en gélules (full spectrum) lors de la régulation du stress. Elle peut être prise aisément le matin avant d’aller au travail et à midi au cours de la pause déjeuner. Le soir, il faudra prendre la gélule tôt, autour de 19 et 20 heures.

La consommation de l’ashwagandha doit être régulée par son consommateur. Nous recommandons les doses suivantes pour une gélule de 470 mg contenant 1,5 % de withaférine : une à deux gélules par jour durant 40 jours au maximum pour renforcer l’organisme ; deux à trois gélules d’ashwagandha par jour pendant 40 jours en cas de stress avéré ou d’anxiété chronique.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *