Mieux comprendre le mal de gorge, ses diverses formes et traitements

Mieux comprendre le mal de gorge, ses diverses formes et traitements

Les maux de gorge sont des affections très courantes. Le plus souvent sans réel danger, ils peuvent toutefois dans certains cas être plus graves et nécessiter une intervention immédiate. Il est alors important d’en connaître les symptômes et les traitements les plus adaptés. Dans ce billet, il vous sera présenté les symptômes les plus couramment associés aux maux de gorge ainsi que les traitements envisageables !

Mal de gorge : de multiples symptômes

En fonction de leur localisation, les maux de gorge peuvent revêtir plusieurs noms et manifester des symptômes différents. Dans le cas d’une inflammation des tissus de la gorge (pharynx), on parle de pharyngite. Cette dernière est souvent associée à une difficulté à avaler (dysphagie), à parler, voire à respirer.

Les amygdales peuvent également être le siège de l’inflammation. Il s’agit alors d’une amygdalite. Dans ce cas, la douleur est très souvent localisée et peut irradier dans l’oreille. Une gêne à la déglutition y est couramment associée.

Bien que son occurrence soit extrêmement faible, l’épiglotte (lame cartilagineuse faisant saillie dans la glotte lors de la déglutition) peut aussi être sujette à une inflammation. On parle d’épiglottite. Cette forme est potentiellement plus dangereuse, car elle entraîne souvent des difficultés respiratoires.

En fonction de la cause du mal de gorge, d’autres symptômes sont également associés. Il s’agit notamment de :

  • La toux ;
  • De la fièvre : 38 à 39 oC ;
  • La congestion nasale qu’on peut soulager naturellement ;
  • L’enflement et l’irritation de la gorge ;
  • L’augmentation du volume des ganglions dans la zone du cou ;
  • Les éternuements ;
  • Les maux de tête ;
  • Les tâches dans la gorge ;
  • L’enrouement de la voix…

Les maux de gorge durent en moyenne 5 à 7 jours. Au-delà, des complications sont souvent observées, d’où la nécessité d’entamer un traitement dès la survenue des symptômes. N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant en cas de doute.

Le mal de gorge : quels traitements adaptés ?

Le traitement du mal de gorge dépend principalement de la cause qui est souvent virale ou bactérienne.

Mal de gorge d’origine bactérienne

Dans le cas d’un mal de gorge causé par une bactérie, votre médecin vous prescrira un traitement à base d’antibiotiques afin de traiter l’infection sous-jacente. Ces antibiotiques se chargeront d’empêcher la multiplication des bactéries.

La durée du traitement peut aller à 10 jours. Il est très fréquent que les symptômes disparaissent bien avant. Toutefois, vous devez respecter les doses et poursuivre le traitement jusqu’à la fin pour garantir son efficacité. Cela est d’autant plus important si les maux de gorge sont dus à une angine à streptocoque. Cette dernière peut entraîner des complications dans tout le corps, en particulier au niveau du cœur.

Mal de gorge d’origine virale

80 à 90 % des maux de gorge sont d’origine virale. Dans ces conditions, le traitement appliqué est généralement asymptomatique. En effet, le virus en cause disparait naturellement de l’organisme au bout de quelques jours. Les médicaments conseillés servent à calmer la douleur (antalgique) et la gêne souvent ressentie. C’est notamment le cas des pastilles, des sirops apaisants, des collutoires et des sprays adoucissants.

Le recours aux remèdes de grand-mère est également possible afin d’atténuer les symptômes d’un mal de gorge. On peut entre autres faire mention :

  • Des gargarismes à l’eau salée, citronnée ou à la base de plantes au principe actif anti-inflammatoires ou anti-infectieuses ;
  • De la prise d’eau chaude ;
  • Des infusions de thym, de guimauve ou de lavande ;
  • De certaines huiles essentielles comme celle de l’arbre à thé, ou celle de la menthe poivrée ;
  • De la prise de boisson chaude comme du lait additionné de miel…

En définitive, les maux de gorge quoique très fréquents se soignent facilement. Pour cela, apprenez à détecter ses différents symptômes afin de commencer rapidement un traitement. Vous éviterez ainsi de fâcheuses complications.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *