Quand faut-il suivre un régime sans résidu ?

Régime sans résidu : pour qui, précautions, conseils

Tous les types de régimes ne sont pas faits pour maigrir et arborer un corps d’athlète. Certains régimes sont recommandés pour d’autres fins. C’est le cas du régime sans résidu, plus souvent recommandé pour les personnes qui doivent mettre leur colon au repos. Si vous devez passer une coloscopie très prochainement ou que vous souffrez de la maladie du Crohn, ce régime peut vous être recommandé.

Un régime sans résidu : c’est quoi ?

Pour comprendre ce que c’est qu’un régime sans résidu, il faut comprendre d’abord ce qu’est un résidu. Un résidu est comme son nom l’indique un morceau d’aliment résiduel qui n’a pas pu être digéré dans votre intestin. Il s’agit en général de fibres alimentaires végétales et animales sans valeur nutritionnelle, mais qui favorisent une meilleure digestion.

Le régime sans résidu consiste donc à suivre une alimentation dépourvue de fibres. Pour ce type de régime, vous devez dire adieu aux fruits, aux légumes, aux produits complets. On distingue deux types de régimes sans résidu : le régime sans résidu strict et le régime sans résidu élargi.

Le régime strict suppose une alimentation assez monotone où tous les aliments qui accélèrent la digestion sont supprimés. Avec le régime sans résidu élargi, on réintègre certains aliments qui contiennent du lait, des jus de fruits ou des graisses cuites.

La particularité de ce régime est qu’il ne dure que pour quelques jours. Il est souvent recommandé aux personnes qui doivent passer une coloscopie ou qui souffrent de maladie du Crohn. Il est aussi possible de suivre un régime sans résidu lorsque vous devez subir une intervention chirurgicale sur le côlon ou le rectum. Le but principal est donc de mettre l’intestin au repos.

Comment se déroule un régime sans résidu ?

Le régime sans résidu strict inclut de nombreux féculents comme : le riz, les pâtes, le tapioca ou la semoule. Par contre, les légumes et les fruits sont exclus. Vous avez toutefois la possibilité de consommer du bouillon de légumes filtré ou de la gelée de fruits. Vous pouvez aussi consommer du sucre, du miel, du chocolat noir, des biscottes. Pour consommer la viande et le poisson, il est préférable qu’ils soient maigres et cuits à la vapeur ou grillés.

Le régime sans résidu élargi est beaucoup plus facile à suivre. Il comprend plus d’aliments, mais ces derniers doivent être introduits à l’alimentation de façon progressive. En plus des aliments qui composent le régime strict, vous pouvez ajouter :

  • Les laitages ;
  • Les fromages frais ;
  • Le pain blanc grillé ;
  • Les pommes de terre sous toutes ses formes ;
  • Les légumes tendres ;
  • Les fruits secs ;
  • Les pâtes de fruits.

Lorsque le régime élargi est terminé, vous pouvez à présent introduire progressivement les aliments du quotidien. Il est recommandé de commencer aliment par aliment pour ne pas brusque l’intestin. Pour le laitage, vous pouvez commencer par le lait demi-écrémé.

Quelle durée pour un régime sans résidu ?

La durée d’un régime sans résidu peut différer selon le type d’intervention que vous devez subir. Pour subir une coloscopie, 3 à 4 jours de régime sans résidu élargi suffisent. Pour une intervention sur le côlon, il faudra suivre un régime sans résidu élargi de 3 à 4 jours, puis un régime sans résidu strict de 3 jours. Après une colite ischémique, il faudra 2 à 3 semaines de régime sans résidu strict et deux semaines de régime élargi.

Comment réintroduire les résidus ?

À la fin du régime sans résidu strict, il faut insérer les aliments séparément, mais aussi en faible quantité. Vous pouvez augmenter les portions au fur et à mesure que votre corps répond favorablement. Pour les légumes, il est conseillé de commencer par ceux moins riches en fibres. Il s’agit notamment des betteraves, des carottes bouillies, des tomates, des courgettes et aubergines, les haricots verts et fins, la salade cuite, les pointes d’asperge. Pour les fruits, préférez les compotes. Les crudités et les fruits doivent être introduits en dernière position. Pour favoriser une meilleure assimilation, vous pouvez les peler ou les hacher.

Les précautions à prendre !

Le régime sans résidu peut être vraiment déstabilisant. Il est monotone et peut favoriser une perte d’appétit et la dénutrition. C’est un régime déséquilibré qui comporte de nombreuses carences de nutriments essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme. Il favorise aussi l’appauvrissement du microbiote.

Pour toutes ces raisons, il est recommandé de ne pas le suivre pour une durée supérieure à la normale. Il est surtout déconseillé d’introduire plusieurs aliments à la fois à la fin du régime. Les aliments doivent être réintroduits en fonction de la tolérance de chaque individu. Le régime sans résidu ne doit pas non plus être trop restrictif. En effet, un régime trop restrictif pourrait amplifier les troubles digestifs plutôt que de les soulager.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *