Les greffes de cheveux fonctionnent-elles vraiment ?

Notre avis sur l'efficacité de la greffe de cheveux

Aujourd’hui, la greffe de cheveux est une solution qui gagne en popularité chez les français. Technique moderne et discrète, elle peut s’avérer indispensable dans de nombreux cas surtout lorsqu’on est atteint d’alopécie. Mais faut-il croire à 100 % à l’efficacité de la pose d’implants capillaires face aux problèmes de perte de cheveux ?

Qu’est-ce que la greffe capillaire ?

La greffe capillaire est une technique qui consiste à prélever des cheveux d’une partie du cuir chevelu (le plus souvent à l’arrière et des côtés du crâne) et à les réimplanter à l’endroit où on constate une perte de cheveux. En effet, la partie arrière du crâne est généralement fournie en cheveux très résistants. Les cheveux transplantés repoussent ensuite de manière naturelle au niveau des zones chauves. L’opération s’effectue sous anesthésie locale et peut durer jusqu’à 8 h en fonction de l’étendue de la zone à greffer ou des particularités propres à chaque cas. Il existe de nombreuses méthodes d’implantation capillaire, mais les principales sont :

La technique FUE

La technique FUE (Follicular Unit Extraction) est une solution qui consiste à prélever un à un les implants capillaires. Le prélèvement s’effectue à l’aide d’un petit instrument chirurgical et une grande précision. Cette technique permet aux médecins d’obtenir d’excellents résultats naturels et offre l’avantage de ne laisser que très peu de signes visibles. De plus, il n’y a presque aucune douleur post-intervention. La technique FUE est indiquée dans les cas où la perte de cheveux n’est pas très abondante.

La technique FUT

Avec la technique FUT (Follicular Unit Transplantation), le médecin prélève des bandelettes de greffons d’une zone (zone donneuse) où les cheveux sont abondants. Ces bandelettes ont une largeur d’environ 1 cm et leur longueur se situe entre 12 et 23 cm. La zone donneuse est ensuite délicatement recousue et les bandelettes de greffons sont finement implantées au niveau des zones sans cheveux. La technique FUT est indiquée en cas de calvities très prononcée et dure moins longtemps que la technique FUE (2 à 4 h).

Cependant, la technique FUT nécessite une plus grande période pour guérir des incisions pratiquées au cours de l’opération. La plupart du temps, elle laisse une petite cicatrice au niveau de la zone donneuse. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes préfèrent la technique FUE, même si ce choix leur revient un peu plus cher.

Qu’en est-il de l’efficacité de ces techniques ?

De manière générale, les techniques de greffes de cheveux sont efficaces pour retrouver une belle chevelure et répondre aux problèmes de perte de cheveux. Cependant, il peut avoir des cas de rejet qui surviennent très rarement. Ceci est généralement dû à la prédisposition génétique des patients. De même, plusieurs facteurs peuvent influencer l’efficacité de l’opération. Il y a l’état de santé du patient, l’expérience des médecins traitants, l’intensité de la perte de cheveux, les dispositions avant l’intervention ainsi que l’entretien post-intervention.

Afin d’avoir un résultat optimal, il est conseillé de consulter des spécialistes reconnus et ayant fait leurs preuves. Ceux-ci sauront vous suivre tout au long du processus depuis la première consultation, jusqu’à la période après intervention. En effet, il y a des étapes à suivre avant l’opération et d’autres après pour maximiser les résultats. Toutefois, avec un taux de succès de plus 80 %, la greffe de cheveux reste la technique la plus efficace pour lutter contre les différents problèmes liés à la perte de cheveux. Bien sûr, il doit être accompagné du suivi nécessaire, ce qui implique l’usage de shampoing après greffe.

Qui peut effectuer une greffe de cheveux ?

Comme dit un peu plus haut, les différentes techniques nécessitent que vous ayez une grande densité de cheveux au niveau d’une zone donnée de votre crâne. Sans cette première condition, il vous sera difficile d’effectuer une greffe de cheveux. Dans ce cas, vous pouvez alors explorer d’autres pistes comme la prise de complément capillaires.

D’autres part, les hommes sont souvent les plus concernés par la greffe de cheveux. Mais, les de plus en plus de femmes aussi y ont recours pour combler une insuffisance de cheveux au niveau de leur tête ou bien pour des raisons purement esthétique. L’opération peut également être effectué par des enfants qui souffrent de la pelade ou d’alopécie par exemple.

Y a-t-il des risques et des effets secondaires ?

Comme toute opération, la greffe de cheveux comporte des risques et peut avoir des effets secondaires. On peut assister à une réaction indésirable à l’anesthésie, à des incisions qui prennent plus de temps que prévu pour guérir ou encore à des douleurs. De même, certains patients peuvent ressentir des démangeaisons ou avoir une sensation de gonflement. Tous ces risques peuvent être minimisés lorsque vous choisissez un expert en implantation capillaire, d’où la nécessité de vous tourner vers un professionnel expérimenté même si le prix vous semble élevé.

Par ailleurs, les patients de plus de 70 ans ont parfois un temps de récupération plus long. Ceci est dû au fait qu’à cet âge les cheveux ne repoussent plus aussi vite qu’avant. Mais, même dans ce cas, un chirurgien compétent sait comment s’y prendre pour satisfaire au mieux ses patients. Il ne se contente pas d’effectuer une opération. Il prend le temps d’étudier votre cas personnellement et vous propose le meilleur suivi possible. C’est d’ailleurs du choix de votre expert-chirurgien que dépend la réussite de votre opération.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *