Comment utiliser l’éleuthérocoque et quels sont ses vertus

Eleuthérocoque : usages, prise, bienfaits, précautions

L’industrie pharmaceutique vit grâce à de nombreuses plantes médicinales. Celles-ci sont transformées et servent à la fabrication des médicaments. Cependant, il est également possible d’utiliser ces plantes directement dans le cadre d’un traitement. Au nombre de ces dernières, nous avons l’éleuthérocoque. Il s’agit d’une plante médicinale qui a des effets bénéfiques sur l’organisme. Cependant, un mauvais usage dans certains cas peut nuire à la santé. C’est pour cela qu’il est important de savoir bien l’utiliser.

L’éleuthérocoque : qu’est-ce que c’est ?

C’est une plante médicinale, robuste et épineuse mesurant jusqu’à 2 mètres de hauteur. Encore appelée ginseng Sibérien, elle possède des baies noires et charnues ainsi que de nombreuses racines qui lui confèrent ses vertus thérapeutiques. De la famille des araliacées, cette plante se retrouve dans la partie Est de la Sibérie. Elle pousse également au Nord de la Chine, en Corée et au Japon. La particularité de cette plante est que sa consommation permet de traiter de nombreuses maladies. La partie la plus prisée de cette plante se trouve être ces racines. Leurs bienfaits sont inestimables sur l’organisme.

Quels sont les bienfaits de l’éleuthérocoque ?

L’éleuthérocoque est une plante aux propriétés adaptogènes qui contribue à l’homéostasie. C’est-à-dire que ces vertus peuvent s’adapter à des situations peu fréquentes et anormales. Elles améliorent la santé de façon générale en aidant l’organisme à maintenir ses différentes constantes. Au nombre de ses bienfaits, nous pouvons citer son effet atténuant contre le stress qu’il soit physique ou psychologique.

En cas d’infection virale, l’éleuthérocoque produit des réactions de défenses destinées à lutter contre l’agent infectieux. Par cette action, elle renforce le système immunitaire. Lorsque vous sentez une fatigue chronique ou en cas de manque de sommeil, la consommation de cette plante médicinale est recommandée. Elle est capable d’améliorer la résistance de l’organisme tout en atténuant les effets liés au manque de sommeil.

Dans certains cas précis, elle protège les cellules de l’atrophie en prolongeant leur durée de vie. Il est démontré également que le ginseng Sibérien joue un rôle d’aide-mémoire. Il améliore la mémoire à court terme de façon considérable chez un individu sain. Ses effets sur la sensibilité rétinienne ainsi que celle auditive ne sont pas aussi négligeables.

Lorsque vous êtes atteint du diabète, l’éleuthérocoque peut être utilisé dans le cadre d’un traitement. Elle est connue pour son effet hypoglycémiant. Voilà autant de bienfaits et propriétés thérapeutiques de cette plante. Il en existe encore, mais l’insuffisance de données ou des lacunes méthodologiques dans les études ne permettent pas de les approuver. C’est le cas par exemple de sa capacité à améliorer les performances physiques des sportifs et de son efficacité dans le traitement de l’herpès génital.

De quelles manières peut-on consommer le ginseng Sibérien ?

Les racines de l’éleuthérocoque peuvent être absorbées sous diverses formes. Séchées, elles peuvent être consommées sous forme de gélules après transformation ou par infusion directe. Il est également possible qu’elle soit consommée par décoction en faisant bouillir les racines séchées. Dans certains cas, elle peut être consommée par teinture-mère. C’est-à-dire, suite à l’extraction du principe actif après avoir plongé la racine broyée dans l’alcool. L’éleuthérocoque peut également être retrouvée sous forme d’extrait fluide.

Cependant, quelle que soit la forme sur laquelle elle se trouve, il est important de respecter la posologie.

  • Sous forme de gélules, le dosage recommandé est de 0,5 à 4 grammes par jour en deux ou trois prises ;
  • Sous forme d’infusion, il est indiqué d’infuser 2 à 4 grammes de racines séchées dans 150 ml d’eau bouillante et consommer une à deux tasses par jour ;
  • Sous forme de décoction, bouillir 50 grammes de racines séchées pendant 20 minutes et boire trois tasses du filtrat par jour ;
  • Sous forme de teinture-mère, prendre 10 à 20 millilitres par jour en deux ou trois prises ;
  • Sous forme d’extrait fluide, prendre 2 à 4 millilitres par jour en deux ou trois prises.

Les racines séchées d’éleuthérocoque en cas de traitement curatif peuvent être consommées jusqu’à ce que les symptômes s’estompent. Par contre, pour un traitement préventif, leur consommation ne peut excéder une période de 4 à 6 semaines renouvelable trois à quatre fois par an.

Quelques conseils liés à la prise du ginseng Sibérien :

Certains effets indésirables peuvent être constatés à la suite d’une consommation d’éleuthérocoque. Au nombre de ceux-ci, nous avons les troubles du sommeil, maux de tête, irritations, palpitations et troubles de digestions. Ainsi, nous recommandons la prise de certaines précautions de nature à limiter les désagréments. Il s’agira notamment de :

  • S’abstenir de consommer l’éleuthérocoque en début de soirée ;
  • S’abstenir en cas de troubles du rythme cardiaque ;
  • S’abstenir en cas de grossesse ou d’allaitement et aussi chez les enfants de moins de 12 ans ;
  • S’abstenir en cas de cancer.

Il serait également prudent d’éviter sa prise d’éleuthérocoque en même temps que d’autres produits à base de caféine.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *