Faire de la trottinette : bienfaits pour le corps

Bienfaits de la trottinette sur le corps et la santé

Les trottinettes sont un excellent moyen de transport pour les petits et les adultes. Elles sont représentées sur le marché par les trottinettes traditionnelles et celles à moteur électrique. Outre la facilité à se déplacer, ces engins offrent de nombreux avantages pour le maintien de la santé de l’utilisateur. Les mouvements réalisés au quotidien font travailler divers muscles dans le corps du conducteur. Par ailleurs, la pratique de la trottinette et l’exposition à l’environnement contribuent à l’équilibre psychique des utilisateurs.

Renforcer les muscles inférieurs en trottinette

Les bienfaits des trottinettes sont largement dépendants du choix de véhicule. Dans la multitude de trottinettes performantes sur cette page, il revient à l’utilisateur de choisir celle adaptée à son gabarit. La pratique de la trottinette implique une poussée. Les conducteurs se servent souvent d’une jambe pour donner une impulsion au mouvement de l’appareil. Les jambes sont relevées et entrainent une contraction des mollets et des muscles des cuisses.

Au moment de la poussée, le corps est abaissé avec une nette contraction des muscles fessiers. La position adoptée s’apparente alors au squat. Le mouvement renforce l’endurance des articulations au niveau des genoux. L’ensemble des muscles de la partie inférieure du corps est donc sollicité chaque fois que la trottinette est utilisée. Faire de la trottinette permet donc d’avoir des membres inférieurs musclés et fermes. Il est important d’équilibrer la transformation du corps en alternant les jambes. Pour un changement plus rapide, il est possible d’abaisser votre centre de gravité à chaque mouvement. La pression exercée sera ainsi plus importante.

Développer les abdominaux et raffermir la posture

Outre les jambes, la pratique de la trottinette permet de renforcer les muscles abdominaux et lombaires. Elle raffermit la posture du conducteur et soulage les douleurs du dos. La circulation en milieu urbain ou périurbain implique un ensemble de zigzags. Le contrôle de la direction oblige le conducteur à raffermir la pression de ses bras et à faire des mouvements latéraux qui assouplissent les lombaires. Les mouvements de haut en bas lors de la poussée entrainent une contraction suivie d’un relâchement des muscles abdominaux.

Le plus souvent, le conducteur se tient debout sur la trottinette. Il doit garder la meilleure posture, celle qui garantit l’équilibre en dépit des irrégularités du terrain. L’utilisateur adopte alors une posture avantageuse qui met en jeu le positionnement des mains, du dos et des jambes. Celle-ci est ajustée au fur et à mesure que les obstacles changent.

Muscler le cœur avec une trottinette

Faire de la trottinette s’apparente à une course d’endurance rythmée par des étapes plus ou moins intenses. Entre les poussées et les moments debout, le cœur est soumis des contractions musculaires à intensités alternées qui lui permettent de renforcer sa résistance. Le conducteur peut ainsi maximiser ses efforts, travailler sur sa respiration et surtout améliorer le flux sanguin au niveau de l’organe. Les personnes souffrant de problème cardiovasculaire ont la possibilité d’ajuster l’intensité des efforts grâce au sport avec la trottinette électrique.

Développer la motricité fine grâce aux trottinettes

Chez les enfants, la trottinette permet d’améliorer la motricité fine. Tout en acceptant le principe selon lequel chaque enfant évolue à son rythme, il est admis qu’entre 2 et 3 ans, il apprend à agripper les objets. Le recours à la trottinette permet de travailler les muscles des doigts et du poignet. L’intervention des mains est importante pour l’enfant qui apprend à garder son équilibre. Enfin, la trottinette oblige l’enfant à faire une activité physique : il va de soi que l’utilisation de la trottinette doit dans ce cas se faire dans un environnement contrôlé, sous la direction d’un adulte.

Renforcer les os et lutter contre l’anxiété/le stress

Faire de la trottinette suppose un contact avec l’environnement. À l’ère de TIC et de la numérisation des rapports humains, il est d’autant plus nécessaire d’insister sur les bienfaits d’une vie sociale. La pratique de la trottinette offre l’opportunité de faire partie d’une communauté de plus en plus large. L’activité requiert des sorties. Les conducteurs peuvent alors profiter des bienfaits des UV sur l’organisme humain. Ils favorisent la production de vitamines D qui renforce la résistance des os. Enfin, sortir en trottinette participe à la réduction des risques d’anxiété et de stress.

Faire de la trottinette est donc une activité complète qui participe à l’équilibre physique et mental de l’utilisateur.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *