Importance de l’e-liquide en vapotage et conseils de choix

E-liquide : explication, choix, précautions d’usage

Le vapoteur ou toute personne qui souhaite essayer les cigarettes électroniques doit savoir bien choisir son e-liquide. Il n’est pas de doute que c’est une étape incontournable et pas des plus faciles. Les fabricants proposent en effet des variétés de saveurs et les marques sont si diversifiées qu’on a assez aisément l’embarras de choix. Pour trouver le meilleur e-liquide, certains amateurs de l’e-cigarette préfèrent les catalogues. Mais encore mieux, il est recommandé de se renseigner sur chaque caractéristique du produit afin de faire un choix raisonnable et personnalisé.

Qu’est-ce qu’un e-liquide ?

L’e-liquide est la substance composante essentielle de la cigarette électronique. Pour ressentir la sensation de fumer, les vapoteurs insèrent cette substance dans l’atomiseur. Ils chauffent ensuite l’accessoire et lorsque l’e-liquide a atteint une certaine température, il change d’état et devient de la vapeur. C’est cette formule qui va être inhalée puis expirée par l’utilisateur. Ainsi donc, c’est ce consommable qui est responsable de toutes les sensations qu’offrent les cigarettes électroniques. Cela justifie l’importance de connaître sa composition exacte. De nombreux vapoteurs sont en réalité d’anciens fumeurs qui souhaitent combler le manque laissé par le sevrage.

Quelle est sa composition ?

Dans la composition de l’e-liquide, on retrouve de la propylène glycol, de la glycérine végétale et un arôme au choix. Cependant, il faut préciser que les deux premières substances sont les composants standards. C’est grâce à elles que la vapeur se produit. Il est toutefois possible de trouver sur le marché de l’e-liquide avec 100 % de glycérine végétale. Par contre, il est rare que ce produit soit uniquement constitué de propylène glycol (PG). La PG est la substance qui donne du goût à la vaporisation et qui permet de ressentir les mêmes sensations que celles d’une cigarette classique. La glycérine végétale (GV) est quant à elle le composant responsable de la transformation en vapeur. Ainsi, lorsque l’e-liquide est richesse en GV, naturellement la cigarette électronique produit beaucoup de vapeur. Lorsqu’en revanche c’est la PG qui est à forte dose, le hit se ressent plus fortement.

Quelques autres composants non moins essentiels

Outre ces composants principaux, on retrouve dans l’e-liquide un arôme, de l’eau, de l’alcool et de la nicotine. L’eau est un constituant qui aide à fluidifier le mélange. S’agissant de l’alcool, il participe à la fluidification, mais il agit aussi dans la sensation du hit. Certains vapoteurs se servent de l’alcool pour faire des mélanges d’arômes. La nicotine est par ailleurs le composant qui permet aux fumeurs souffrant d’une addiction de se défaire progressivement de leur mal.

Que dit la réglementation européenne sur l’e-liquide

L’e-liquide fait l’objet d’une réglementation stricte au sein de l’Union européenne. Diverses normes ont été érigées pour protéger les enfants de la consommation de cette substance. La norme ISO 8317 par exemple impose aux fabricants d’utiliser pour les flacons des bouchons qui s’ouvrent en appuyant en même temps. Même dans la commercialisation, la loi impose aux marques d’informer sur les composants de l’e-liquide. L’étiquette doit notamment indiquer des pictogrammes de sécurité que sont entre autres :

  • Une tête-de-mort lorsque le liquide contient de la nicotine ;
  • Une contre-indication aux femmes enceintes ou allaitantes ;
  • Un triangle d’avertissement ciblant les personnes malvoyantes ;
  • Des motifs qui font un lien avec l’environnement ;
  • Un sigle de danger, etc.

Comment bien choisir son e-liquide ?

L’expérience de vapotage reste unique en son genre. Et pour la vivre véritablement, il faut faire des choix guidés. Plusieurs critères peuvent en effet guider dans le choix de cette substance qui donne toute sa saveur à la cigarette électronique. Pour cela, il faut se renseigner sur les différents types d’arômes. Il faut choisir en fonction du taux de nicotine recherché. Comparer les e-liquides suivant le ratio PG/VG est également une belle idée.

Choisir en fonction de l’arôme préféré

Pour l’usage de la cigarette électronique, différentes saveurs s’offrent au vapoteur. En premier lieu, il y a les saveurs-tabacs encore appelées les classics. C’est un arôme parfait pour les anciens fumeurs. En effet, lorsqu’on débute dans la vaporisation en tant qu’ancien fumeur, il peut être difficile de faire le détachement psychologique avec les cigarettes classiques.

Deuxièmement, il y a les saveurs gourmandes qui sont destinées aux personnes qui aiment les goûts sucrés. C’est un arôme qui rappelle le caramel, la réglisse, les bonbons et les gâteaux. Au troisième point, on peut évoquer les arômes fruités. Ce sont des saveurs idéales pour les e-liquides dans un contexte de douceur et d’érotisme. Les saveurs fruitées sont souvent choisies par la gent féminine.

En quatrième point, il y a les saveurs mentholées qui misent sur la fraîcheur et donnent un goût de menthe citronnée et glaciale. S’agissant des arômes, il est possible de parler des saveurs françaises qui sont soumises à une réglementation stricte dans la fabrication. On y retrouve des saveurs aux fruits rouges, à la menthe, à la pomme, au citron, au mojito, à la noisette, à la vanille, au caramel, etc. Le choix du goût est donc ainsi fortement subjectif.

Quel est le taux de nicotine recommandé ?

Le taux de nicotine constitue un critère de choix de l’e-liquide. On distingue essentiellement quatre types de taux standards :

  • Le produit sans nicotine ;
  • Ceux avec un taux faible de 6 mg/ml ;
  • Les liquides contenant un taux moyen de 12 mg/ml ;
  • Et les derniers avec un fort taux de 16 mg/ml.

Pour les débutants fumeurs, le choix du taux de nicotine peut se faire en fonction du nombre de cigarettes fumées habituellement par jour. Pour six cigarettes quotidiennes, un taux faible de nicotine convient. Par contre pour 5 à 15 cigarettes, il est possible d’aller à un taux moyen. Au-delà de 15 cigarettes, le fort taux est supportable. En revanche, lorsqu’on n’est pas fumeur, il faut se limiter pour un début aux e-liquides sans nicotine. Dans tous les cas, le choix du taux doit permettre au vapoteur de se débarrasser progressivement de son addiction.

Faut-il miser sur les sels de nicotine ?

Les sels de nicotine sont un composant récent de certains e-liquides. C’est une substance proche de la nicotine naturelle, mais qui n’a subi aucune épuration. Cette caractéristique lui permet d’avoir une meilleure résistance et d’avoir un taux intéressant d’acidité. Bien qu’ils soient présentés comme une solution de sevrage pour les gros fumeurs, les sels de nicotine sont encore très controversés depuis leur intégration du marché en 2017.

Trouver le meilleur ratio de PG/VG pour vapoter

L’e-liquide est le résultat d’un mélange de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG) à des taux variables. Alors que le VG permet d’avoir plus de vapeur, le PG améliore la sensation du hit. Ainsi, un vapoteur qui souhaite faire beaucoup de vapeur doit rechercher un produit dosé en VG contrairement à l’amateur de la cigarette électronique qui doit trouver du liquide concentré en PG pour mieux ressentir le hit. Le hit est une sensation de picotement et de contraction qu’on ressent dans la gorge. Il ne faut toutefois pas négliger que le taux de nicotine, le choix de l’arôme peuvent participer à intensifier cette sensation. Pour un vapoteur qui n’a pas un penchant particulier, il peut opter pour un ratio 50/50. Pour votre achat, rendez-vous sur Vapoclope pour trouver les meilleurs e liquide et effectuer aisément votre choix.

L’e-liquide engendre-t-il des problèmes de santé ?

C’est une interrogation qui anime de nombreux fumeurs auxquels on présente la cigarette électronique comme une alternative. En santé publique, ce matériel fait débat et les réponses sont controversées. Bien qu’utilisé comme instrument de sevrage, il reste composé de nicotine. De plus, elle peut dans un effet inverse créer une addiction. Il est quand même certain que l’e-liquide sans nicotine est moins dangereux pour la santé.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *