L’essentiel à savoir avant et après la réduction mammaire

Nombreuses sont les femmes qui subissent la réduction mammaire, mais très peu savent comment se comporter avant et après cette chirurgie. Même si le médecin traitant prodigue des conseils, il importe de connaître les habitudes à adopter pour que tout aille bien.

Qu’est-ce que la réduction mammaire ?

Comme l’indique son appellation, la réduction mammaire est une intervention qui permet de réduire le volume des seins, jugé trop important proportionnellement à la silhouette de la patiente. On parle d’hypertrophie mammaire. Outre la diminution du volume des seins, la réduction mammaire a pour but la correction d’une asymétrie, d’une ptose mammaire (affaissement des seins), l’harmonisation de la taille des deux seins ou encore leur remodèlement.

L’intervention prend en compte la morphologie de l’intéressée, mais aussi ses désirs en ce qui concerne sa nouvelle poitrine. Les raisons d’un volume de sein trop important sont diverses :

  • affaissement
  • excès de développement des seins à la puberté
  • mauvaise alimentation qui occasionne le stockage de graisse au niveau de la poitrine

Les causes peuvent aussi être hormonales ou congénitales.

Avant la réduction mammaire

Avant une chirurgie de diminution de la taille des seins, certaines précautions doivent être prises. De manière générale, il est conseillé de se rendre deux fois en visite médicale pour poser un bon diagnostic et avoir toutes les informations utiles au bon déroulement de la chirurgie. C’est à ces moments que des photographies des seins sont prises en vue d’une comparaison plus tard. Chez certaines patientes, une échographie ou une mammographie s’avère utile, surtout s’il n’y en a pas eu les 3 dernières années. Cela permet de vérifier la présence d’éventuelles maladies comme le cancer de sein ou des nodules.

Plusieurs semaines avant la réduction mammaire, il convient d’arrêter la consommation du tabac, car la nicotine ne favorise pas une bonne cicatrisation. De même, certains médicaments, notamment les anti-inflammatoires et les anticoagulants, ne doivent pas être consommés au moins deux semaines avant l’intervention.

Après la réduction mammaire

La chirurgie dure quelques heures (3-4h) et une hospitalisation allant de 2 à 4 jours est généralement requise. Après l’intervention (qui est très peu douloureuse), un pansement en forme de soutien-gorge est placé. Cela permet de maintenir les compresses à leurs places. Ce pansement pourra être retiré après 48 h et remplacé par un soutien-gorge de sport prescrit par le médecin traitant. Des antalgiques permettent de calmer les éventuelles douleurs qui pourraient se faire sentir. La plupart du temps, on ressent une gêne pour lever les bras pendant les premiers jours. Ce qui est tout à fait normal après une réduction mammaire. Il est également possible de constater des bleus et un gonflement des seins. Il n’y a pas de quoi s’en faire, car ces symptômes disparaissent après quelques semaines.

Contrairement à la majorité des opérations chirurgicales, il n’y a pas de fils à retirer, car les sutures sont faites avec des fils résorbables. Pendant les 6 mois qui suivent l’intervention du chirurgien esthétique, vous devriez éviter d’exposer les seins au soleil, de tomber enceinte ou encore de juger du résultat. Toutefois, après 3 mois, la forme définitive des seins se profile déjà. Quant aux cicatrices, elles disparaissent complètement dans l’intervalle de 12 mois.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *