Quels sont les risques liés à la pose d’un implant dentaire ?

Implant dentaire risques : mieux les connaitre pour se préparer

On n’a pas souvent la silhouette, le visage ou encore la dentition qu’on souhaiterait avoir. Ces petites imperfections visibles influent généralement sur notre manière d’être, nos relations avec les autres et surtout sur notre mental. Afin de pallier ces déformations ou un tant soit peu les faire disparaître, on recourt le plus souvent à la chirurgie esthétique ou une intervention médicale comme la mise en place d’un implant dentaire. Même si l’objectif principal est de vous redonner une dentition parfaite pour des raisons esthétiques, il faut dire que poser un implant dentaire peut présenter certains risques.

Un implant dentaire : c’est quoi ?

Un implant dentaire est une sorte de vis en titane sous forme conique mesurant entre 6 et 13 mm de long. Il est implanté dans l’os de la dent et permet de corriger des imperfections présentes au niveau de la dentition. Par le phénomène de l’ostéointégration, l’implant dentaire se lie à l’os au bout de deux à trois mois, ce qui permet de favoriser une liaison mécanique forte entre l’implant et l’os de la mâchoire.

Si vous souffrez d’imperfection dentaire, placer un implant dentaire est l’une des meilleures solutions qui s’offrent à vous. Il s’agit en effet d’une des options en mesure d’imiter parfaitement une dent de la racine à la couronne. Il est souvent donc difficile de deviner si une personne porte un implant dentaire ou pas. Au-delà de l’aspect naturel, il vous redonne de l’assurance à travers un sourire rayonnant au même titre qu’une prothèse implantaire. Il renforce également le rôle premier des dents à savoir la mastication. Si l’implant présente a priori que des avantages, sa pose implique certains risques qu’il importe de prendre en compte.

Implant dentaire : quels sont les risques ?

Si vous envisagez de poser un implant dentaire, alors vous devez absolument être prudent et vous faire suivre rigoureusement. Cette intervention doit être faite en fonction de certaines contre-indications. Cela n’empêche pas également que des risques peuvent survenir durant ou après l’intervention, comme c’est aussi le cas pour la greffe de cheveux.

Les contre-indications

Faire une pose d’implant dentaire n’est pas une intervention bénigne et donc à ne pas prendre à la légère. Il existe en effet certaines contre-indications à prendre en compte avant d’y procéder. Ainsi, il est déconseillé de poser un implant dentaire en cas de :

  • grossesse ;
  • maladie cardiaque des valves ;
  • maladie osseuse ;
  • diabète mal contrôlé ;
  • chimiothérapie ;
  • infarctus récent.

Il n’est pas recommandé de poser un implant dentaire lorsque vous suivez un traitement immunodépresseur après avoir subi une greffe d’organes ou si vous avez des antécédents psychiatriques. Pour ce qui est des enfants, ces derniers ne peuvent se faire poser un implant dentaire avant la croissance des maxillaires. Il faut estimer une croissance totale à l’âge de 17 ou 18 ans.

Des complications : possible ?

Comparativement à un lifting, la pose d’un implant dentaire est une opération délicate. C’est pour cela qu’il est préférable de se renseigner suffisamment et surtout de se rendre chez un spécialiste de la question. En effet, un implant mal positionné peut provoquer d’atroces douleurs ou une perte de sensibilité au niveau du visage. Ces complications se présentent le plus souvent lorsque l’implant est positionné sur un nerf, une artère ou des veines. C’est pour cela qu’un spécialiste disposant du matériel adéquat pour réaliser une pose parfaite est mieux indiqué.

Par ailleurs, même si les cas de rejets d’implant dentaire sont rares, cela n’empêche pas que cela peut se produire. Le rejet est souvent provoqué par une dent mal entretenue ou une dent mal soignée comportant des bactéries résiduelles au moment de l’intervention.

A priori, placer un implant dentaire n’est pas une opération grave. Cependant afin d’éviter d’éventuels complications ou risques, il est recommandé de vous soumettre au respect scrupuleux des contre-indications mentionnées. Un spécialiste de la question pourra mieux vous guider et vous indiquer les conduites à tenir dans ce cas.

Articles similaires :

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *